Votre séjour à la montagne peut être riche en activités. L’une des plus appréciée cet hiver est la randonnée en raquettes. C’est l’opportunité de prendre un bon bol d’air et de profiter des trésors de la montagne.

 

Partez à la découverte d’endroits splendides afin de découvrir la nature de Valloire et les animaux sauvages. Vous pourrez avoir la chance de les observer durant une randonnée ou au détour de votre chemin. Ouvrez-grand les yeux !

 

Voici quelques espèces animales présentes sur la vallée, liste non exhaustive.

  • Les animaux sauvages à Valloire en hiver

    Le Chamois est extrêmement agile, on le surnomme « la chèvre des rochers ». On peut l’observer à toutes les altitudes et il est parfaitement adapté aux conditions extrêmes. On le reconnaît facilement grâce à ses cornes fines couleur d’ébène en forme de crochets. Au début de l’hiver, les mâles en rut se livrent des combats impressionnants.

    Le Chevreuil surnommé « le petit cerf solitaire » est le plus petit cervidé d’Europe. On le reconnait à ses grandes oreilles et ses grands yeux noirs. Il a une tache blanche sur le postérieur appelé le « miroir ». Celui de la femelle est en forme de cœur. Durant l’hiver, le chevreuil vit en solitaire ou en petite harde. Cet herbivore évite la présence de l’homme mais s’approche souvent des habitations durant la nuit à la recherche de nourriture.

    Chamois-Thierry-Dacko
  • bouquetin-vanoise-thierry-dacko

     

    Le bouquetin est une espèce plus rare et protégée. Il est facilement reconnaissable grâce à ses cornes de grande envergure en forme d’arc pour les mâles. Elles peuvent dépasser le mètre 1 mètre et peser 10 à 15 kg la paire ! Les sabots de ces animaux sont particuliers : ils ont les bords cornés et rigides, les soles souples et deux pinces mobiles permettant à l’animal de grimper sur les rochers les plus escarpés. Il est souvent surnommé le « Seigneur du rocher ».

    Le Cerf et la biche sont les représentants de la grande faune que l’on peut observer en France. On surnomme le cerf « le roi de la forêt » à cause de sa carrure impressionnante, sa grâce et surtout les bois qui coiffent sa tête, telle une couronne. A la différence des cornes, les bois du cerf sont des organes osseux et vascularisés qui tombent au printemps pour repousser chaque année en 130 jours environ. On appelle cela le refait.

     

  • animaux-loups-valloire-thierry-dacko

    Vous l’ignorez peut-être mais le Lynx, cet animal majestueux, est présent dans nos massifs. Cette espèce a été réintroduite dans les Vosges et en Suisse dans les années 80. Mais c’est à partir de la Suisse que le lynx a réussi à reconquérir le jura et une partie des prés-alpes et Alpes du nord. La Savoie abrite aussi une dizaine de meutes de loup. L’une d’entre elles, surnommée “la meute Galibier-Thabor” est reproductrice chaque année, occupe un vaste territoire qui englobe entre autre les stations de ski de Valmeinier, Valloire et les Karellis. Ces espèces évitent la présence de l’homme mais il n’est pas exclu de les rencontrer d’une façon inopinée sur une piste, une route ou en randonnée. Quelques indices laissés par ces animaux dans la neige témoignent de leur passage.

  •  

    D’autres espèces sont présentes et plus faciles à observer comme le renard ou plus discrètes comme le lièvre variable et l’hermine dont la couleur du pelage (la livrée) change au fil des saisons. En hiver, la livrée du lièvre et de l’hermine est blanche. Cela leur permet d’être plus mimétiques mais aussi de mieux supporter les conditions extrêmes.

    N’oubliez pas de lever les yeux pour observer les oiseaux ! Les plus chanceux pourront apercevoir le gypaète barbu, ou l’aigle royal. Ces oiseaux remarquables sont bien présents à Valloire. Le gypaète barbu ou casseur d’os est l’espèce de vautour la plus grande d’Europe avec une envergure pouvant atteindre les 2,90 mètres. Ses ailes sont étroites et pointues et sa queue cunéiforme. On peut aussi distinguer, si la distance le permet, sa barbichette.  80 % de sont alimentation est constituée d’os. On peut se réjouir que Valloire soit une des rares communes des Alpes à accueillir un couple reproducteur de gypaète barbu. L’aigle royal se reproduit aussi à Valloire ! En effet, la commune accueille un couple d’aigles royaux reproducteurs. En été, le mets principal de cette espèce est la marmotte. En hiver, ce rapace peut devenir charognard.  Le petit tétras lyre a la taille d’une poule et vit dans les forêts ouvertes d’altitude ou en lisière. Le plumage du mâle est très joli, noir avec des reflets bleus. Il possède une caroncule (sorte de crête) rouge. Il tient son nom de sa queue noire recourbée en forme de lyre. Il est très sensible au dérangement.

    Hermine-valloire-thierry-dacko
  •  

    Observez les animaux avec les professionnels

    Les accompagnateurs en montagne de Valloire proposent des randonnées à raquettes. Ils vous emmèneront en toute sécurité sur des itinéraires adaptés. Ces sorties accompagnées sont l’occasion d’observer les animaux de la montagne. C’est aussi l’opportunité d’apprendre une multitude de choses à leurs sujets. Les accompagnateurs vous emmèneront dans des endroits sauvages d’une beauté insoupçonnée. Ils partageront avec bonne humeur leur passion de la montagne. Les prestataires offrent un large choix de randonnées de niveaux différents, aux paysages variés.

     

    randonnee-raquettes-compagnateur-valloire-hiver-alban-pernet
  • lievre-variable-thierry-dacko

    Nos conseils si vous randonnez en autonomie

    La faune sauvage est fragile. Durant l’hiver, de nombreux animaux survivent grâce aux réserves accumulées durant la belle saison. Chaque déplacement peut être un effort considérable et cela entraine une importante dépense énergétique surtout en présence de neige. Un dérangement répété peut entrainé la mort par épuisement.  C’est pourquoi, il est important de ne pas les déranger.

     

  • gypaete-valloire-thierry-dacko

    Voici quelques recommandations pour mettre toutes les chances de votre côté afin de faire de belles et intéressantes observations tout en étant respectueux de l’environnement :

    Soyez discrets : l’hiver est une saison très difficile pour tous ces animaux. Ne cherchez pas pas à vous approcher au plus près pour une photo, gardez les distances. Attention, gardez vos chiens en laisse car un chien reste un prédateur redoutable et nombreux sont les herbivores l’hiver victimes de ces derniers.

    Prenez vos jumelles : cela vous permettra de les observer longtemps avec plus de détails sans les déranger.

  • aigle-royal-thierry-dacko

    Le bon timing : les chamois, cervidés et bouquetins peuvent être observés toute la journée sur les zones d’hivernage. Les grands rapaces s’envolent à la recherche de nourriture tôt dans la matinée et survolent parfois le domaine  skiable durant la journée. Pour les renards et surtout pour les loups et lynx,  il faudra être là au bon endroit au bon moment !

    Ne pas oublier dans votre sac à dos : Une boisson chaude dans un thermos pour vous hydrater régulièrement, une petite collation pour recharger les batteries. Un sifflet si vous partez seul et également pensez à mettre de l’écran total, à prendre des lunettes de soleil et des vêtements et chaussures adaptés au froid.

    Un grand merci à Thierry Dacko et aux autres accompagnateurs en montagne de Valloire pour l’aide à la rédaction de cet article.

    Crédits photos : Thierry Dacko l’Estancot  / Montagne Grandeur Nature, Thibaut Blais, Alban Pernet

     

Filtres
9 résultats