Cérémonie du 80e anniversaire de la Bataille des Alpes

Description

Commémoration et cérémonie en la mairie de Valloire à partir de 11h.

Le 10 juin 1940, devant la défaite inéluctable de la France face à l’Allemagne, l'Italie lui déclare la guerre. L'armée des Alpes du général Olry ne dispose que de 185 000 hommes mais le relief, les ouvrages de la ligne Maginot, une centaine de sections d’éclaireurs skieurs et une importante artillerie permettent d’étoffer le dispositif.
Les Italiens alignent plus de 300 000 hommes, appuyés par de l’artillerie et parfois de chars et d’aviation.
Du 10 au 20 juin, une série d’accrochages se déroulent sur le front.
Le 21 juin, les Italiens sur ordre de Mussolini, lancent une violente attaque générale de Menton au Mont-Blanc. Partout ils sont repoussés, ou ils ne progressent que de quelques centaines de mètres. L’offensive se poursuit jusqu’au 25 juin à 0 h 35, sans succès importants, aux prix de 5000 hommes hors de combats.

En Maurienne, le fort de la Turra, bien qu’encerclé tient jusqu’au 2 juillet, bloquant le col du Mont-Cenis.
Dans le Val d’Ambin, les Italiens parviennent jusqu’à Bramans sans pouvoir débouché sur Modane, cloués sur place par l’artillerie française.
Autours de Val Fréjus, les puissantes attaques menées par les cols du Fréjus, de la Roue et de la Vallée Etroite sont arrêtées par les ouvrages d’avant-postes et l’artillerie des ouvrages du pas du Roc, du lavoir et du Sapey.
Sur Valmeinier, 2 000 Italiens progressent sur Notre-Dame-des-neiges où ils sont arrêtés par l’infanterie française, soutenue par l’artillerie du fort du télégraphe et des Verneys.

A partir du 20 juin, les Allemands tentent de progresser à la rencontre des Italiens. Jusqu’au 24 juin, le groupement du général Cartier lutte farouchement pour entraver cette avance, remportant un succès aux Echelles, au Viviers du Lac et une éclatante victoire à Voreppe.

Cérémonie du 80e anniversaire de la Bataille des Alpes

  • Tarifs

    • Accès libre.